En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt. Fermer
LogoEntete
Budotheque.com
13 ch de la plaine de Chateauveau
77123 Noisy-sur-Ecole
01 6424 7038
Entete

Accueil > SAVOIRS > Histoire et Géographie > Traité de combat médiéval : méthode catalane
Mon Compte
Me Connecter



F.A.Q.

Contact

Traité de combat médiéval : méthode catalane

Olivier Patrouix Gracia

Budo Editions
Format: PDF

Lire un extrait     Extrait long

Prix :
16,99

Ajouter au panier
Cet ouvrage est un manuel de combat tel qu’il se pratiquait en Europe, et plus particulièrement en Catalogne, au Moyen Âge. À cette époque, le combattant fait sa propre expérience de la guerre puis, lorsqu’il obtient une reconnaissance pour son habileté au combat, enseigne ses acquis. Les guerriers d’alors n’ont pas d’instruction, celle-ci étant le propre des clercs. Les techniques se transmettent oralement, c’est pour cela que très peu de manuels sont parvenus jusqu’à nous. C’est grâce à l’étude de ces rares écrits (Talhoffer, Flos duellatorum in armis…) que nous avons pu “réinventer” les méthodes de combat d’antan.

Ce livre présente des techniques efficaces mais aussi des techniques de spectacle. Elles n’ont pas la prétention de délivrer une vérité sur l’art des armes mais plutôt de proposer une manière d’aborder l’escrime médiévale. Cette méthode, empirique, se veut accessible à tous. Vous découvrirez, au fil de ces pages, les formes de combat à une arme, au bouclier et à l’épée, à deux armes, à la lance…

Olivier Patrouix-Gracia, passionné par les arts martiaux orientaux, commence sa pratique martiale en 1989 par le taekwondo (école de maître Kang) et le viet-vo-dao (than long, école du Dragon vert) tout en s’initiant à la boxe anglaise, à l’aïkido et au judo. Il abandonne les arts extrême-orientaux pour l’art martial français et plus particulièrement l’escrime sous la tutelle des maîtres Bernard Marché et Marie-Chantal Demaille (championne du monde de fleuret en 1971). À la recherche d’une activité complète, il se spécialise dans le pentathlon moderne (tir au pistolet, escrime, natation, équitation et course), sport dans lequel il obtient le brevet d’État en 1999. Il se consacre alors à l’escrime moderne et, à partir de 2000, étudie la dague et la rapière. En 2001, il obtient la maîtrise d’armes (brevet d’État d’escrime) et devient ainsi le premier maître d’armes issu du civil et non escrimeur de compétition. Un des rares maîtres d’armes à s’intéresser à l’histoire de l’escrime et plus particulièrement au combat médiéval, il est demandé dans de nombreuses fêtes médiévales françaises pour superviser les combats de démonstration. Responsable technique et pédagogique à la Société d’escrime argelèsienne de 1999 à 2006, il est aussi membre de la Commission fleuret du Languedoc- Roussillon de 2002 à 2006. Enfin, s’inspirant des méthodes de combat des Almogavares, mercenaires catalans du XIIIe siècle, il fonde l’École catalane de combat médiéval établie à La Tour de France (Pyrénées-Orientales).

Ceux qui ont été intéressés par Traité de combat médiéval : méthode catalane ont aussi consulté :